Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienQu'est ce que la paludisme ?

Nos Services

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

Qu'est ce que la paludisme ?

Le paludisme est la maladie infectieuse la plus meurtrière dans le monde. Endémique en Afrique subsaharienne, il touche également les voyageurs mal protégés.

Epidémiologie :

L'épidémiologie du paludisme est largement dominée par sa présence dans la ceinture tropicale dite 'de pauvreté'. Selon l'OMS, le paludisme tue chaque année entre 1,5 et 2,7 millions de personnes dont 1 million d'enfant de moins de 5 ans. Avec plus de 90% des cas, l'Afrique est de loin le continent le plus atteint.

Selon le centre national de référence pour les maladies d'importation, en France, le nombre de cas de paludisme dit d'importation a fortement progressé depuis 1996.

Physiopathologie :

Quatre espèces de parasites sont responsables de paludisme. Ils différent par leur répartition géographique et leur gravité potentielle.

- Plasmodium falciparum, respnsable de la forme mortelle, est présent dans les zones tropicales d'Asie, d'Amérique latine et d'Afrique où il est dominant.

- Plasmodium vivax est réparti dans le monde comme la forme précédente ainsi que dans certaines zones tempérées.

- Plasmodium ovale, le plus rare, sévit surtout en Afrique de l'Ouest. Il peut entraîner des rechutes 4 ou 5 ans après la première crise mais non mortelle.

- Plasmodium malariae, qui peut donner des rechutes 20 ans après mains ne tue pas non plus, est réparti de manière très inégale dans le monde.

Mode de contamination :

L'anophèle femelle, vecteur du paludisme, infecte l'homme par piqûre en lui injectant un parasite sous forme de sporozoïte. L'homme est le seul réservoir de virus du paludisme humain. La transmission se fait d'un sujet malade à un sujet sain par l'intermédiaire d'un moustique vecteur, l'anophèle. L'homme ne dispose d'aucune immunité naturelle vis-à-vis du paludisme, mais s'il est soumis à des réinfestations répétées, il peut développer une immunité relative, qui limite les effets pathogènes du parasite.

 
Solution Solgema Solution par Martronic