Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienObésité thoraco-abdominale de la femme

Nos Services

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

Obésité thoraco-abdominale de la femme

Quels sont les moyens d'éviter ou de prévenir l'obésité thoraco-abdominale en période de péri-ménopause?

Petit rappel :

La répartition thoraco-abdominale des graisses touche la femme en péri et post-ménopause et entraîne un syndrome métabolique. A partir de 45 à 50 ans, la proportion de graisse intra-viscérale, intra-abdominale augmente chez la femme alors que celle de la graisse fémorale va diminuer.

D'après les travaux de Max Lafontan, il existe dans le tissu adipeux intra-abdominal des récepteurs cellulaires bêta-3 adrénergiques dont la stimulation entraîne un effet lipolytique, empêchant ainsi l'accumulation des graisses. Ces récepteurs sont présents en forte majorité dans la zone intra-abdominale et sont sensibles à l'action des estrogènes. Dans la période de péri-ménopause, la baisse des estrogènes va entraîner un épuisement progressif de cette action lipolytique et la prise de poids va se faire, à ce moment là, non plus dans les cuisses ou les fesses, mais en zone abdominale et thoracique.

Quels sont donc les moyens de prévention pour limiter cette accumulation de graisses?

On proposera une progression allant de la limitation de la sédentarité et de l'encouragement à une activité physique minimale, à la pratique d'une activité physique ou sportive d'intensité élevée sur une base régulière avec comme étapes intermédiaires essentielles et minimales, le respect des recommandations actuelles pour la population générale des 30 minutes par jour d'activité d'intensité modérée dans la vie quotidienne. Très vite, il faudrait envisager un entraînement d'endurance ou de musculation à raison de 3 fois par semaine.

Mais pour augmenter l'excitation des récepteurs bêta-3 adrénergiques abdominaux, il faut une activité physique stimulant cette zone du corps. Le footing, la natation, et la marche à pieds sont les sports les plus performants dans la lutte contre l'obésité abdominale. Parmi ces sports, la course à pieds est certainement le sport le plus efficace contre l'apparition de l'obésité abdominale, mais elle reste un sport très traumatisant pour les articulations des genoux. On va donc préférer la pratique de la marche à pied rapide, à raison de 4 à 6 km/h, qui est un sport non traumatisant et qui mobilise la musculature abdominale, permettant ainsi une réduction de la masse grasse thoraco-abdominale.

Les conseils de votre diététicienne :

L'obésité thoraco-abdominale touche la femme dans sa période péri-ménopausique. Elle est favorisée par des phénomènes génétiques mais elle est intimement liée à la perte de sensibilité aux estrogènes du tissu bêta-3 adrénergique abdominal.  Cette répartition des graisses s'associe au syndrome métabolique avec les conséquences cardiovasculaires que l'on connaît. L'activité physique entraînant une stimulation des récepteurs bêta-3 adrénergiques est à l'heure actuelle, le seul traitement préventif de cette prise de poids thoraco-abdominale. En traitement curatif, il faudra l'associer à un régime hypocalorique. L'utilisation de crèmes amincissantes (Percutaféine, Somatoline intensif, Vichy Destock) et de compléments nutritionnels type 'ventre plat' peuvent avoir un effet bénéfique complémentaire (ménophytéa ventre plat, Ymea ventre plat, ....).

Demandez conseil à notre diététicienne.

 

 
Solution Solgema Solution par Martronic