Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienLes tendinites du coureur : dossier n°1

Nos Services

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

Les tendinites du coureur : dossier n°1

Une tendinite décrit une inflammation du ou d'un tendon. Les tendinites et tendinopathies font partie des blessures qui empoissonnent le plus la vie du coureur à pied. Découvrez les conseils de votre Docteur en pharmacie d'officine pour les repérer et les traiter.

Les tendinites et tendinopathies font partie des blessures qui empoissonnent le plus la vie du coureur à pied. Découvrez les conseils de votre Docteur en pharmacie d'officine, sportif accompli, pour les repérer et les traiter.

Définition :

Le tendon est une cordelette fibreuse qui relie le muscle à l'os. Il est constitué d'une multitude de microfibre. Le tendon transmet la force issue de la contraction musculaire et permet ainsi le mouvement. L'entraînement sportif peut être à l'origine d'un surmenage mécanique de ces structures tendineuses.

Une tendinite décrit une inflammation du ou d'un tendon. Attention toutefois, les phénomènes inflammatoires ne sont pas systématiquement présents lors d'une souffrance tendineuse. En général, on parle de "tendinopathie", c'est à dire de pathologie du tendon, lesquelles peuvent être aiguës (récentes) ou chroniques (anciennes, récurrentes).

1/ La tendinite du talon d'achille :

La tendinite du talon d'achille est la plus fréquente chez le coureur à pied (marathonien, joggeur, ...). C'est le point faible du coureur, surtout si vous reprenez avec vigueur la course à pied après une longue période de repos, si vous vous mettez à arpenter avec zèle les chemins de trail ou si, tout simplement, vous vous entrainez intensément. Attention danger.  Des chaussures trop usées ou non adaptées peuvent contribuer à son apparition.

2/ La tendinite ou tendinopathie des muscles fibulaires ou tibial postérieur :

Les tendons des muscles de la face latérale du mollet passent derrière la malléole externe et permettent de lutter contre la survenue d'ne entorse latérale de la cheville. Ces muscles sont très sollicités sur terrain instable et leurs tendons peuvent souffrir. Il peut également y avoir une inflammation dans la gaine au sein de laquelle ces tendons coulissent. 

3/ La tendinite ou tendinopathie rotulienne :

Le tendon rotulien fait la jonction entre la rotule et le tibia. Il est mis en jeu lors de l'extension du genou, soit à chaque foulée, chaque réception de saut, ... La tendinopathie rotulienne est très fréquente chez les footbaleurs ou les volleyeurs mais elle peut également se rencontrer en course à pied.

4/ Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou "syndrome de l'essuie glace" :

"Le syndrome de l'essuie glace" est à l'origine de douleurs de la face latérale du genou empêchant de poursuivre l'effort après 10 à 20 minutes de course. Il s'agit d'un conflit entre un tendon épais de la face latérale de la cuisse et un relief osseux de la face latérale du genou.

 
Solution Solgema Solution par Martronic