Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienLes infections urinaires : la cystite

Informations Epidémie Covid-19

  • Toutes les commandes sont livrées à domicile
  • Nos partenaires transporteurs vous informent : la livraison des colis se fera à fréquence réduite
  • Seuls les colis pouvant être déposés par le livreur dans la boite aux lettres seront traités
  • Nos délais seront supérieurs à nos engagements initiaux pendant une période indéterminée. Merci de votre compréhension
  • La vente en ligne de médicaments à base de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine est suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Nos Services

Modes de livraison

MODES DE LIVRAISON
Frais de port Offerts*
dès 49 € en Relais colis

(*Voir conditions ici)

ATTENTION EN RAISON DU CONTEXTE SANITAIRE ACTUEL SEULE LA LIVRAISON A DOMICILE EST ASSUREE

Click & Collect

CLICK & COLLECT
Commandez & payez en
ligne. Retirez votre
commande à la pharmacie

Votre question au pharmacien

POSEZ VOTRE QUESTION
à votre pharmacien
un  spécialiste toujours
à votre écoute

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

Les infections urinaires : la cystite

La cystite aiguë débute en général brutalement par une dysurie, besoin douloureux d'uriner et difficulté à la miction. La cystite touche environ 10 à 20 % des femmes.

Rappel sur la cystite :

La cystite se définit par un trouble urinaire bénin dû à une inflammation et une infection de la vessie, provoquée par la prolifération anormale d'agents infectieux dans le système urinaire, dans 75 à 90% des cas par Escherichia coli, principal responsable.

L'infection urinaire concerne plus souvent les femmes, 10 à 20% d'entre elles sont concernées chaque année. Les récidives sont également fréquentes.

Quels sont le symptômes de la cystite ?

La cystite aiguë débute en général brutalement par une dysurie, besoin douloureux d'uriner et difficulté à la miction, ainsi que de violentes brûlures lors de l'émission des urines, accompagnées par de petites mictions fréquentes. Les urines peuvent être troubles ou malodorantes. La cystite aiguë ne donne en principe ni fièvre, ni douleurs lombaires, qui sont plutôt des signes évocateurs de complications et qui doivent faire consulter rapidement. On s'assure en général du diagnostic en pratiquant un test urinaire à l'aide d'une bandelette réactive. L'examen cytobactériologique des urines (ECBU) réalisé au laboratoire, permet d'identifier la bactérie en cause et de tester les antibiotiques.

Les conseils de votre pharmacien :

Une infection non compliquée des voies urinaires est considérée comme une affection bénigne, une grande part des femmes ne présente plus aucun symptôme après 3 jours sans traitement, mais la bactérie peut persister. Dans ce contexte la prise en charge repose surtout sur les antibiotiques. Le plus souvent, un traitement en une seule prise ou de 3 jours suffit.

Certains composants de notre alimentation pourraient contribuer à limiter les infections urinaires par leurs propriétés anti-adhésives, anti-bactériennes, anti-inflammatoires ou diurétiques ; la canneberge est connue pour ses propriétés préventives. Il est généralement admis que l'apport de 36mg de PAC-A (proanthocyanidines de type A) de canneberge par jour contribue à diminuer la fixation de certaines bactéries E. Coli sur les parois des voies urinaires. L'orthosiphon est également une plante utilisée pour traiter les cystites, elle peut agir en synergie avec la canneberge. La piloselle, la busserole, le pissenlit et la bruyère sont également des plantes aux propriétés antiseptiques et diurétiques.

Un microbiote vaginal équilibré peut jouer un rôle de barrière vis-à-vis des pathogènes susceptibles de coloniser les voies urinaires. La prévention des infections urinaires passe donc aussi par le maintien d'une flore vaginale équilibrée. Or chez les femmes sujettes aux infections à répétition, la récurrence de la prise d'antibiotiques peut compromettre l'équilibre de la flore vaginale et contribuer aux rechutes. L'utilisation de probiotiques spécifiques peut contribuer à restaurer et maintenir un équilibre vaginal et donc à prévenir les infections urinaires à répétition.

Les conseils hygiéno-diététiques de notre diététicienne :

- boire suffisamment afin d'éviter la stagnation de l'urine dans la vessie

- éviter le port de vêtements trop serrés ou en matière synthétique

- utiliser un savon doux pour la toilette intime, éviter les produits trop décapant, ne pas utiliser de savon à l'intérieur du vagin, ne pas dépasser plus d'une toilette quotidienne

- prendre l'habitude d'uriner avant et après chaque rapport sexuel, afin d'éliminer immédiatement les quelques bactéries qui auraient pu s'introduire dans la vessie.

 
Solution Solgema Solution par Martronic