Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienL'accident ischémique transitoire

Informations Epidémie Covid-19

  • Toutes les commandes sont livrées à domicile
  • Nos partenaires transporteurs vous informent : la livraison des colis se fera à fréquence réduite
  • Seuls les colis pouvant être déposés par le livreur dans la boite aux lettres seront traités
  • Nos délais seront supérieurs à nos engagements initiaux pendant une période indéterminée. Merci de votre compréhension
  • La vente en ligne de médicaments à base de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine est suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Nos Services

Modes de livraison

MODES DE LIVRAISON
Frais de port Offerts*
dès 49 € en Relais colis

(*Voir conditions ici)

ATTENTION EN RAISON DU CONTEXTE SANITAIRE ACTUEL SEULE LA LIVRAISON A DOMICILE EST ASSUREE

Click & Collect

CLICK & COLLECT
Commandez & payez en
ligne. Retirez votre
commande à la pharmacie

Votre question au pharmacien

POSEZ VOTRE QUESTION
à votre pharmacien
un  spécialiste toujours
à votre écoute

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

L'accident ischémique transitoire

L'accident ischémique transitoire est provoqué par une interruption ou une diminution brusque de la circulation de sang dans une artère irriguant le cerveau. Retrouvez les conseils de votre Pharmacien.

Qu'est que l'accident ischémoque transitoire ?

L'accident ischémique transitoire ou AIT est un accident neurologique localisé, provoqué par une interruption ou une diminution brusque de lka circulation du sang dans une artère irriguant le cerveau ou la rétine.

L'AIT ne dure généralement que quelques minutes, au maximum quelques heures mais toujours moins de 24 heures.

L'obstruction du vaisseau sanguin étant de courte duré, l'AIT n'entraîne pas de lésion définituve du cerveau. Ceci distingue l'AIT de l'accident vasculaire cérébral (AVC), au cours duquel l'interruption prolongée de la circulation du sang dans le cerveau provoque un infarctus cérébral irréversible, aux conséquences lourdes.

Quels sont les symptômes d'un AIT ?

Les symptômes de l'AIT sont variés. ils surviennent rapidement en moins de 2 minutes et ne durent que quelques instants avant de disparaitre brusquement sans laisser de séquelles. Ils peuvent tout à fait passer inaperçus.

En fonction de la zone du cerveau atteinte, on peut observer une perte brutal de la vision d'un oeil, des troubles du langage, une paralysie ou un engourdissement d'une moitié du corps ou du visage.

Un AIT peut aussi être évoqué en cas d'association successive ou concomitante de vertige, vision double, troubles de la déglution, perte de l'équilibre, troubles de l'élocution ...

Comment est traité un AIT ?

Le médecin qui suspecte un AIT réalisera différents examens : IRM ou à défaut scanner cérébral, de manière d'autant plus urgente que l'accident est récent, échograpie, doppler cervical et transcrânien, bilan bilogique, électrocardiogramme ...

L'hospitalisation en service spécialisé est recommandée dans certains cas : patient sous antiagrégants plaquettaires, AIT récidivants et récents, sujet âgé pu socialement isolé ...

La prise en charge précose et efficace d'un AIT est indispensable pour prévenir la survenue d'un accident vasculaire cérébral. En l'absence de contre-indications, un traitement par antiagrégant plaquettaire (aspirine ...) est débuté le plus rapidement possible. Ce traitement empêche la formation de caillots dans les vaisseaux.

Prévenir les AIT :

La prévention de l'AIT passe par le contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaire afin de réduire le risque de formation de plaques d'athérome ou de caillots sanguins :

- normalisation de la pression artérielle. Elle ne doit pas dépasser 140/90 mmHg en l'absence de tout autre facteur de risque. La prescription d'un traitement antihypertenseur peut être nécessaire. les apports de sel ne doivent pas dépasser 6 g/jour.

- surveillance du cholestérol. Une excès de cholestérol non réduit par des mesures hygiéno-diététiques bien suivies conduit à la prescription d'une statine.

- contrôler la glycémie et stabilisation du taux de glycémie en cas de diabète.

- suppression du tabac et réduction ou arrêt de l'alcool.

- lutte contre la sédentarité. L'activité physique, adaptée au potentiel et aux habitudes du patient, doit être régulière (30 minutes par jour).

- arrêt des traitements estroprogestatifs (pillule contraceptive, traitement hormonal substitutif).

 
Solution Solgema Solution par Martronic