Service Client
0 820 430 650Service 0,15 € / min
+ prix appel
Du lundi au vendredi
9h30 - 11h30 & 14h30 - 18h30
Votre Panier
Votre Panier  contient 0 Articles
Chercher par marque
Actions sur le document
  • Imprimer
Vous êtes ici :AccueilLe conseil du pharmacienEvolution des comportements alimentaires

Nos Services

Nos actions
J'aimerais être informé de vos actions
Conseils Santé
Les conseils Santé de votre pharmacien

institutions

Evolution des comportements alimentaires

Comment évoluons nous, quels sont les changements qui font que notre comportement n'est plus le même face à la nourriture?

Notre diététicienne, France, aborde aujourd'hui les évolutions et les changements du comportement des Français par rapport à la nourriture :

Le modèle alimentaire traditionnel des français reposant sur la convivialité, la diversité alimentaire, la régularité des horaires de repas est de moins en moins suivi par les jeunes générations. On assiste non pas à une disparition du modèle alimentaire français ou à une destruction des repas mais à une modification de ce modèle : diminution du nombre de plats et des temps de préparation, irrégularité des horaires des repas, augmentation des plateaux-repas. Cette évolution répond aux modifications des modes de vie qui demandent du gain de temps et de la praticité.

L'évolution des comportements alimentaires est devenue un véritable sujet de société. Le thème le plus préoccupant aujourd'hui est celui de l'obésité, il pose la question de la perennité du modèle alimentaire français considéré comme garant de la longue espérance de vie de nos concitoyens. Pour certains les nouvelles habitudes alimentaires entraîneraient des comportements basés sur une surconsommation de graisses et de sucres raffinés.

D'une part les évolutions de notre mode de vie, notamment l'augmentation de l'activité féminine, l'éloignement domicile-travail, l'augmentation des ménages constitué d'un seul adulte, l'augmentation de la durée des études réduisent le temps à consacrer aux courses et à la préparation alimentaire. D'autre part, dans une société imprégnée de loisirs, les nouvelles générations sont en recherche constante de temps pour soi. Toutes les catégories sociales des nouvelles générations sont de plus en plus à l'affût de produits qui épargnent les tâches les moins agréables tels épluchage, lavage, préparation et cuisson. La consommation de fruits et légumes est en baisse, cette diminution s'explique par une simplification de la préparation des plats.

L'approche générationnelle montre que si la consommation de fruits et légumes baisse, cela n'ira pas en s'arrangeant avec les nouvelles générations.

Dans le cadre du débat sur les difficulés des ménages défavorisés et du poids du prix dans le choix d'achat, on constate que la consommation de fruits et de légumes frais décroit avec l'âge ou avec le temps, l'effet de la baisse est plus forte pour cette catégorie de population.

Compte tenu des évolutions de la population et du revenu, notre modèle prévoit une baisse du marché des fruits frais et de légumes frais de 0.8% chacun par an et en euros à l'horizon 2020.

A l'horizon 2020, le marché des produits transformés (plats préparés, en conserves...) se développera avec une croissance importante aussi bien au niveau de l'offre que de la demande. Le "prêt à consommer" s'adapte à toutes les demandes alimentaires. Les chances que le phénomène s'inverse sont faibles compte tenu du double effet d'âge et de génération : non seulement les individus des générations récentes consomment davantage ce type de produits mais en plus ils consomment davantage à mesure qu'ils vieillissent. Participant à la simplification du repas, ces plats apportent un gain de temps substanciel.

Les nouvelles générations devraient ainsi privilégier les produits transformés au détriment des produits frais même si ceux-ci apparaissent dans la "cuisine loisir", plus occasionnelle mais visible ces dernières années à travers la multiplication des clubs de cuisine et le succès des livres de recettes.

 
Solution Solgema Solution par Martronic