Les chroniques de Ben : #4 La leishmaniose

person Posté par: Benjamin Spagnoli list Dans: Actualités Sur:

La leishmaniose est une maladie, animale et humaine, provoquée par un parasite leishmania infantum transmis par un insecte, le phlébotome. On la qualifie de zoonose. Bien qu’endémique dans certains pays, elle touche peu l’Homme en France. C’est surtout une maladie animale qui touche essentiellement le chien. Chaque année, elle touche en moyenne 23 humains contre 40 000 chiens.

Les phlébotomes sont présents sur le pourtour méditerranéen, dans les Pyrénées orientales et les Cévennes. On estime qu’ils sont essentiellement actifs à partir de la fin du printemps jusqu’à l’automne, soit sur une période de plusieurs mois. Ils ont une activité crépusculaire ou nocturne.

Lors de départ en vacances environ 44% des propriétaires partent avec leur chien. C’est donc une maladie qui peut toucher les chiens qui vivent hors des zones précédemment citées.

 

Le parasite

Le parasite existe sous 2 formes : promastigote et amastigote. La forme promastigote est surtout présente dans le phlébotome. Lorsqu’une femelle phlébotome se pose sur un chien elle va migrer vers des différentes zones telles que le museau, les paupières… afin de prendre son repas sanguin lorsqu’elle piquera l’animal. Elle va alors lui transmettre la forme promastigoste du parasite. Cette dernière va être absorbée par les macrophages, qui sont des cellules immunitaires, pour y être éliminée. Mais au sein de ces macrophages ils ne seront pas éliminés. Au contraire, les formes promastigote vont se transformer, en 12 à 24h, en forme amastigote. C’est la forme infectieuse du parasite. Ils vont se multiplier puis faire éclater le macrophage et se disséminer dans l’organisme.

En moyenne, 0,5 à 3% des femelles phlébotomes sont porteurs de leishmanies mais on peut aller jusqu’à 20% dans une maison avec un chien contaminé.

Si un phlébotome pique un chien contaminé, il peut absorber les formes amastigotes qui vont se transformer en forme promastigote et le cycle continue.

Symptômes

Il y a une phase d’incubation qui peut durer plusieurs semaines voire plusieurs années.

Ils peuvent présenter un chancre d’inoculation qui se caractérise par une lésion ulcéro-croûteuse qui peut aller jusqu’à 3 cm au niveau de la truffe ou de la face interne des oreilles. Cette lésion va disparaitre dans les 6 mois.

Dans un second temps, d’autres symptômes vont apparaître. Dans 70 à 80% des cas, une chute des poils sur tout le corps apparaît. Elle sera plus marquée au niveau de la tête et des oreilles. La truffe peut avoir un aspect croûteux. Dans plus de 90% des cas on retrouve une adénomégalie (augmentation de la taille des ganglions). Des signes oculaires tels que des conjonctivites ou des atteintes de la cornée sont présents dans environ 60% des cas. Elle entraîne aussi des atteintes rénales et musculaires.

 

Traitement

Les traitements permettent une amélioration clinique mais rarement une guérison complète. Une rechute est fréquemment observée dans les 6 à 12 mois après l’arrêt du traitement. Chez le chien, il y a 2 principaux traitements : la GLUCANTIME® et l’ALLOPURINOL®.

La GLUCANTIME® ou antimoniate de méglumine est le traitement le plus ancien et le plus utilisé. On peut l’utiliser également chez l’Homme. Elle est administrée par injection sous cutanée et peut être associée à de l’ALLOPURINOL® en voie orale, qui lui est utilisé pour la goutte chez l’Homme.

Mesures de prévention

En prévention, il est conseillé de laisser le chien à l’intérieur dès le coucher du soleil quand le phlébotome est actif. Les moustiquaires présentent également un intérêt.

Des répulsifs existent pour prévenir les piqûres de phlébotome, sous différentes formes : spot-on ou pipettes, spray et collier.

En spot-on, on peut citer l’ADVANTIX® (association de perméthrine et de butylhydroxytobren) et FRONTLINE TRI-ACT® (perméthrine et fipronil) qui ont une durée d’action de 2 à 3 semaines. Il est conseillé de renouveler l’application une fois par mois.

En spray, DUOWIN® (perméthrine et pyridoxifène) est disponible. Il a une efficacité de 3 à 4 semaines sur les chiens adultes.

En collier, il existe SCALIBOR®(deltaméthrine) et SERESTO® (fluméthrine et imadoclopride). Le premier possède une efficacité sur 5 mois contre 7 à 8 mois pour le deuxième. Une étude (Pouliquen et al, 2019) menée sur 115 chiens, dont 55 équipé de SERESTO® et 60 porteurs de SCALIBOR®, pendant un an a montré que l’efficacité de SERESTO® est 88,1% contre 61,8% pour SCALIBOR®.

SERESTO® sera bientôt indiqué également pour le traitement de la leishmaniose canine.

Un vaccin existe et est disponible en France : le LETIFEND®. On peut l’injecter dès 6 mois avec un rappel annuel. Son efficacité est de 72%, c’est pourquoi il est recommandé d’y associer les mesures de prévention.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre